Parole d'Expert - Les échanges bancaires

Philippe Chabot : "jedeclare.com est pour nous la référence incontestée pour les experts comptables"

 

Le  - Philippe Chabot - Expert-comptable - Commissaire aux comptes - Dirigeant associé AP2C

 

 

AP2C   Questions sur Philippe Chabot et son cabinet AP2C

ECMA : Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

P.CHABOT : Nous sommes un couple d’experts-comptables installés depuis 2003.

ECMA : Si vous deviez présenter votre cabinet en quelques mots, que diriez-vous ?

P.CHABOT : L’entreprise compte 20 personnes, nous exploitons deux sites dans le Var l’un à Hyères et l’autre à Rocbaron. Nous développons nos activités en cohérence avec l’évolution du marché et proposons un ensemble de services à nos clients au-delà des missions traditionnelles de l’expert-comptable. Nos activités sont la comptabilité, le social, le juridique (au-delà du simple secrétariat), la gestion administrative, la domiciliation d’entreprise, la location d’espaces de travail et la formation.

ECMA : Quel est le niveau de maturité digital de votre cabinet ?

P.CHABOT : Depuis très longtemps nous avons pris conscience de la nécessité de modifier les procédures de travail historiques en y intégrant une migration nécessaire vers le digital. Nous avons commencé par la collecte des relevés bancaires, puis la digitalisation de nos dossiers de travail, la création de notre site internet, la mise en place d’outils collaboratifs, la numérisation des pièces comptables, la communication digitale par les réseaux sociaux, et plus récemment la création et l’animation d’un blog.

 

Relevés   Questions sur la collecte de relevés bancaires

ECMA : Pourquoi avoir choisi jedeclare.com ?

P.CHABOT : jedeclare.com est pour nous la référence incontestée pour les experts comptables. Nous avons besoin de sécurité et de fiabilité dans le traitement de nos données avec un prestataire référencé. jedeclare.com participe depuis longtemps à l’évolution de nos métiers où la digitalisation des traitements des déclarations (fiscales sociales) et de la chaine de production sont un enjeu majeur.

ECMA : Comment collectez-vous les relevés bancaires de vos clients ?

P.CHABOT : Nous utilisons jedeclare.com pour les banques partenaires jedeclare.com comme pour celles qui ne le sont pas. Pour les banques non partenaires nous avons conservé un compte bancaire spécifique avec contrat EBICS ouvert dans la banque concernée [N.D.L.R : voir page 10 de la notice pour paramétrer une carte EBICS sur jedeclare.com]. Nous utilisons à la marge le web scraping pour les banques avec lesquelles nous avons très peu de clients référencés.

ECMA : Quels sont les bénéfices que vous en tirez ?

P.CHABOT : Nos collaborateurs étaient réfractaires à la mise en place des nouvelles procédures de traitement, aujourd’hui le sujet ne se pose même plus. Nous mettons en place la remontée automatique des relevés bancaires via jedeclare.com dans 99.9% de nos dossiers, les anciens comme les entrants. Lorsque le client refuse de signer le mandat c’est le collaborateur sans qu’il soit nécessaire de le lui demander qui fait le nécessaire pour expliquer la procédure de traitement au client et le faire changer d’avis. Pour les plus réfractaires l’argument honoraires est aussi quelquefois utilisé, le client comprend facilement que le traitement manuel de ses données bancaires prendra plus de temps et donc se traduira par un niveau d’honoraires plus élevé. La digitalisation et le travail collaboratif dans leur ensemble permettent de gagner en productivité, donc en efficacité dans le traitement des données ce qui conduit à pouvoir maintenir des tarifs concurrentiels et d’accorder d’avantage de temps à l’accompagnement clients. C’est aussi un vecteur d’amélioration de marge et de rentabilité pour l’entreprise.

 

Banque   Questions sur le service d’envoi des liasses aux banques

ECMA : Pourquoi envoyez-vous les liasses aux banques via jedeclare.com ?

P.CHABOT : La démarche est particulièrement simple. Une planification mensuelle permet périodiquement d’envoyer les liasses au fil de la production. Il y a une grande facilité de traitement.

ECMA : Quels sont les avantages pour votre cabinet ? Pour votre client ?

P.CHABOT : Les banques demandent les bilans à leurs clients annuellement. Que nous nous en chargions ou pas, et qu’il le veuille ou non, le client devra donner ces informations à sa banque. L’expert-comptable est partenaire des banques, nous travaillons avec le banquier à accompagner les entreprises dans leurs projets, à les soutenir dans leurs évolutions comme dans les moments plus difficiles. Nous sommes tiers de confiance. Il apparaît naturel que nous nous fassions le relai entre notre client et sa banque. En transmettant les liasses aux banques pour le compte de nos clients c’est une opération administrative de moins à faire pour eux, c’est éviter à la banque de courir derrière les bilans de ses clients, c’est se positionner en partenaires. Lors de la mise en place de cette procédure nous avons donné le choix à nos clients et demandé à ceux qui ne souhaitaient pas que leur liasse fiscale soit transmise de nous le signaler. Très peu de clients ont répondu défavorablement à la proposition d’envoi. Aujourd’hui nous transmettons aux banques 99.9% de nos bilans dès lors qu’ils sont produits pas nos équipes.

ECMA : Un grand merci pour ce partage d'expérience

 

Pour aller plus loin   Pour en savoir plus

- Informations sur la collecte de relevés bancaires via jedeclare.com : cliquer ici

- Informations sur l'envoi des liasses aux banques via jedeclare.com : cliquer ici

- Inscription à nos prochains webinaires : cliquer ici.

- Site internet du cabinet AP2C de Philippe Chabot : cliquer ici.

 

Vous souhaitez vous aussi témoigner ? Renseignez ce formulaire afin que l'on vous recontacte.